Arrivée en terre cambodgienne

Phnom Penh, Cambodge le 06/07/2013

 

Sua s'dei (bonjour en cambodgien),

Nous voilà arrivés depuis hier à Phnom Penh.

Première mission hier matin : retirer de l'argent dans un distributeur (de préférence qui prend le moins de frais possible : très variable). A notre grande surprise, ce n'était pas des riels cambodgiens (monnaie locale) mais des dollars américains qui sortaient du DAB...
Après étude du problème et grâce au guide de voyage, nous nous sommes aperçus qu'au Cambodge il fallait jongler avec ces deux monnaies...et même 3 puisque les bahts thaïlandais sont aussi acceptés.
Dans la pratique, cela signifie que nous pouvons payer en dollars et que la monnaie soit rendue en dollars et/ou en riels... Alors ne parlons même pas de la conversion en euros !!!

Phnom Penh, capitale du Cambodge, compte environ 2 millions d'habitants. Le centre de la ville n'est pas très étendu, et donc facilement explorable à pied...ce que nous avons eu plaisir à faire aujourd'hui sous un beau (et chaud) soleil.

Le Cambodge est une monarchie, nous nous rendons donc ce matin au palais royale et à la pagode d'argent, lieu incontournable de la ville.

 

Après ce très joli palais nous continuons dans un registre beaucoup plus sombre avec la visite de la prison S-21.
Tout d'abord, un peu d'histoire s'impose. Les khmers rouges entrent dans Phnom Penh le 17 avril 1975 et proclament l'année 0. Quelques jours après leur accession au pouvoir, ils vidèrent la capitale et les villes de province de tous leurs habitants et les obligèrent à rejoindre la campagne à pied pour travailler comme des esclaves. La monnaie fut supprimée, les services postaux furent interrompus et le pays se coupa du monde extérieur. Les intellectuels (ceux qui savaient lire et écrire), bonzes (moines), hommes politiques de l'ancien regime furent tués les premiers. Pendant les 3 ans, 8 mois et 20 jours que dura ce régime, des experts ont estimé le nombre des victimes aux alentours de 1,7 millions soit plus de 20% de la population de l'époque. Pol pot l'un des leaders kmers rouge "célèbre" décèdera avant d'être jugé.
En 1975 les kmers rouges firent du lycée tuol sval prey la prison S-21 qui devint le plus grand centre de détention et de torture du pays. 

 

 

Entre 1975 et 1978, plus de 17 000 détenus du S 21 furent massacrés au camp d'extermination de choeung ek a une dizaine de kms de la prison.
Pour plus de détails nous vous conseillons de regarder une petite vidéo de 8 minutes très bien faite par un couple de voyageurs comme nous. 

 

 

Après cette visite riche en émotion nous partons vers le sud pour la ville de kampot. 

 

 

Commentaires



Autres récits de voyage

Autres Recits en Cambodge